Font Size

Cpanel

Nos standards

Les standards sont les cahiers des charges du système. Ils définissent les conditions dans lesquelles les producteurs cultivent, s’organisent et vendent leur récolte. Ces critères sont définis au niveau international en concertation avec les producteurs et les différentes parties prenantes.
Loin de figer une réalité vertueuse, ces cahiers des charges jalonnent les étapes d’un développement durable.

Depuis le 1er juillet 2011 un nouveau cadre des Standards Fairtrade (NCS) est entré en vigueur. Ce cadre répond à une demande formulée par les producteurs en vue d’obtenir des standards plus simples, plus adaptés à leur situation, et davantage axés sur leur autonomisation et leur développement.
Ce cadre s’inscrit dans la stratégie globale du mouvement Fairtrade / Max Havelaar visant à renforcer le commerce équitable labellisé,  étendre sa portée et approfondir son impact.

Consultez et téléchargez les Standards pour les petits producteurs


Les producteurs déterminent leur propre voie de développement

Les standards maintiennent une approche du développement en soutenant les producteurs afin qu’ils améliorent progressivement leurs pratiques, avec une distinction entre :

  •   Des critères « centraux » auxquels tous les producteurs doivent répondre dès la 1ère année de certification, couvrant les aspects fondamentaux du commerce équitable (santé et droit des travailleurs, modalité de gestion de la prime de développement, protection de la biodiversité, absence d’OGM, etc.) La non-conformité à l’un de ces critères engendre une sanction et nécessite une action corrective pour maintenir la certification.
  •   Des critères de « développement » auxquels les producteurs doivent répondre dans des délais clairement énoncés et sur lesquels ils doivent obtenir un score minimum afin d’être en conformité. Ce système permet aux producteurs d’investir en premier lieu dans les domaines qu’ils ont identifiés comme étant prioritaires tout en continuant à progresser dans d’autres secteurs.


Des exigences claires et concrètes

Les Nouveaux Standards Génériques pour les organisations de petits producteurs et les producteurs sous contrat de production ont été révisés en 2010-2011 et sont écrits dans un langage simple et clair qui met en avant les actions que les producteurs doivent entreprendre. Les standards génériques pour les travailleurs de plantation sont actuellement en cours de révision pour aller dans le sens d’une meilleure compréhension et appropriation par les membres.


Amélioration de la structure

Suite à la révision, les standards sont organisés en quatre chapitres : Critères généraux, commerce, production, activités commerciales et développement.
Cette structure facilite la collaboration avec d’autres systèmes de développement durable.
En effet, la partie Activités commerciales et développement - partie sur laquelle les producteurs s’appuient pour déterminer leurs propres trajectoires de développement – identifie mieux les spécificités du commerce équitable labellisé Fairtrade / Max Havelaar.
Les standards par produits sont également regroupés en catégories plus logiques s’appuyant sur un système international de classement des produits.


Des critères environnementaux révisés : l’humain avant tout

Les producteurs sont au cœur du Nouveau Cadre des Standards Fairtrade. Les critères environnementaux sont très stricts sur les questions relatives à la sécurité et la santé des travailleurs, des agriculteurs et à la qualité de leur environnement proche, tout en réaffirmant la nécessaire contribution des producteurs aux enjeux incontournables liés à l’eau, à la gestion des déchets, à la biodiversité et au climat.

« Le Nouveau Cadre des Standards Fairtrade encourage les producteurs à développer des moyens de subsistance durables d’un point de vue social et environnemental », explique Andreas Kratz, directeur de l’unité des Standards Fairtrade International. « Aujourd’hui, plus que jamais, le système Fairtrade offre plus de possibilités aux producteurs de réaliser leurs propres objectifs de développement. ».


Travailleurs agricoles : des standards adaptés

Le mouvement Fairtrade/Max Havelaar travaille principalement avec des organisations de petits producteurs, mais soutient également les ouvriers agricoles de plantations à plus grande échelle. Pour ces dernières, les critères Fairtrade traitent de la protection et des droits des travailleurs, et du renforcement de leur position pour faire valoir leurs droits.

Consulter et télécharger les Standards pour les travailleurs agricoles


Le Standard Fairtrade Climat

Fairtrade International s’est associé à la Fondation Gold Standard pour développer le Standard Fairtrade Climat. Ce dernier permet de certifier des projets d’adaptation au changement climatique pour des organisations de producteurs et des communautés vulnérables dans les pays en développement. Grâce à ces projets, elles peuvent réduire les émissions de gaz à effet de serre et se renforcer contre les effets du changement climatique.

En savoir plus sur le Standard Fairtrade Climat

 

Le Standard Fairtrade pour le Textile

Le nouveau Standard Fairtrade pour le Textile vise à améliorer les conditions de travail et à renforcer les droits des travailleurs du secteur textile, et ce, tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Concernant la filière le coton mais également d'autres fibres textiles durables, il impose aux marques d’être contractuellement responsables des pratiques d'achat à long terme dans le cadre du commerce équitable. Ce dernier permet aux travailleurs de lutter par eux-mêmes contre la pauvreté et à renforcer leur position pour négocier de meilleures conditions de travail.

En savoir plus sur le Standard Fairtrade Textile