Font Size

Cpanel
Accueil > Réseaux de producteurs

Réseaux de producteurs

Derrière chaque produit issu du commerce équitable, il y a des hommes, des femmes. Ces producteurs sont au cœur du système Fairtrade / Max Havelaar.

producteurs

Des producteurs au cœur du système car ils en sont les premiers bénéficiaires.

Aujourd’hui, plus de 1 226organisations de producteurs, dans 74 pays sont engagées au sein du mouvement Fairtrade / Max Havelaar. En 2014, les revenus des ventes de produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar se sont élevés, pour les producteurs, à 950 millions d’euros. Dans le même temps, les organisations de producteurs ont reçu 106 millions d’euros de prime de développement.

Regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement, les producteurs qui le souhaitent se rassemblent également au sein de réseaux nationaux et régionaux. Ces réseaux favorisent la collaboration, l’échange, le partage d’expériences et l’appui aux producteurs. Ils permettent la coordination au niveau international, entre les producteurs d’Amérique latine, réunis au sein de la Coordination Latino-américaine et des Caraïbes des petits Producteurs de Commerce Équitable (CLAC), les producteurs d’Afrique, réunis au sein de Fairtrade Africa et les producteurs d’Asie et d’Océanie réunis au sein du Réseau de Producteurs Asiatiques (NAPP).

Carte producteurs
Amérique latine :

  • 24 pays producteurs
  • 647 organisations de producteurs
  • 72 millions d’euros de prime de développement en 2014

Afrique et Moyen-Orient :

  • 32 pays producteurs
  • 392 organisations de producteurs
  • 23,5 millions d’euros de prime de développement en 2014

Asie et Océanie :

  • 18 pays producteurs
  • 187 organisations de producteurs
  • 10,8 millions d’euros de prime de développement perçue en 2014


Des producteurs au cœur du système également parce qu’ils en sont les cogérants.


Les producteurs ont un rôle clé dans la gouvernance du système Fairtrade /Max Havelaar. Membres du Conseil d’administration de la fédération Fairtrade International avec 50 % des sièges, les représentants des réseaux régionaux de producteurs participent activement à la prise de décisions stratégiques et à l’élaboration ou à la révision des standards. Ils veillent à ce que la réalité des producteurs soit prise en compte, tout autant que la diversité des situations nationales, voire régionales, ou la diversité des types d’organisations.

L’essentiel des producteurs du système Fairtrade / Max Havelaar sont des agriculteurs produisant dans le cadre de l’exploitation familiale. Cependant, le système est ouvert à d’autres modes de production, notamment pour les filières telles que la banane ou le thé. Cela permet aux ouvriers agricoles des pays en développement de bénéficier d’une amélioration de leurs conditions de travail.

Le mouvement Fairtrade / Max Havelaar contribue à l’amélioration des conditions de vie des producteurs et à la stabilisation de leurs revenus, à l’amélioration de la durabilité de la production ainsi qu’au renforcement de leurs capacités d’organisation, de gestion et de négociation. L’impact du commerce équitable est donc manifeste à différents niveaux, depuis les bénéfices aux producteurs jusqu’au développement local. Pour en savoir plus sur les standards génériques pour les producteurs.