Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > Des liens forts existent entre commerce équitable et la finance solidaire !

Des liens forts existent entre commerce équitable et la finance solidaire !

Le salon des solidarités du 12 au 14 juin 2014 a été l’occasion pour l’association Max Havelaar France et la société financière coopérative Oikocredit de lancer un partenariat porteur de sens.
Une vocation solidaire commune étant révélée grâce aux résultats de l’étude conjointe réalisée, auprès de 999 épargnants français.

salon solidarité

Le commerce équitable et la finance solidaire sont des modèles économiques complémentaires ayant un objectif commun : permettre à l’homme d’être acteur responsable de son développement. Le commerce équitable permet aux producteurs du Sud d’obtenir une rémunération plus juste pour leur travail et la finance solidaire leur apporte un financement indispensable à leur activité.

Partant de ce constat, Oikocredit et Max Havelaar France, tous deux, acteurs du monde de l’Economie Sociale et Solidaire, ont souhaité mettre en place une étude afin de connaître la compréhension et les motivations des épargnants en matière de commerce équitable et de finance solidaire, dans la perspective d’envisager des actions communes pour renforcer les liens entre ces deux démarches responsables.

L’étude révèle que le commerce équitable bénéficie d’une plus grande notoriété (93% contre 51%) et d’un plus grand impact (76% contre 70%) que la finance solidaire. En revanche, le consommateur soutient ces deux actions pour les mêmes raisons (soutenir les petits producteurs et faire une bonne action).

La finance solidaire est une démarche naturellement complémentaire du commerce équitable. L’accès au financement permet aux organisations de producteurs de démultiplier les effets positifs du commerce équitable, notamment le renforcement des organisations et la capacité d’offrir des services à leurs membres .

« La finance solidaire et le commerce équitable ont en commun une vision, des logiques, et des partenaires dont ils soutiennent l’activité et accompagnent le renforcement des capacités. Sur nos marchés, finance solidaire et commerce équitable restent des pratiques d’exception par rapport aux modèles de distribution dominants : c’est un autre défi commun ».
Gaël Marteau, Directeur France pour Oikocredit.

Pour en savoir plus :

Voir le communiqué de presse Max Havelaar France du salon des solidarités.
Voir la reprise dans le journal la-croix
Le site Oikocredit spécialiste de la finance solidaire