Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > Un carré de chocolat équitable pour une culture durable du cacao

Un carré de chocolat équitable pour une culture durable du cacao

A Pâques, le 16 avril prochain, les enfants iront à la chasse aux œufs en chocolat, comme dicte la tradition. Et si cette année, Pâques était synonyme de consommation responsable et de solidarité ?

17 04 05 slider un carreau de chocolat equitable pour une culture du cacao durable

Derrière votre tablette de chocolat, des producteurs de cacao

Le cacao est la matière première essentielle pour l’industrie mondiale du chocolat qui pèse plus de 150 milliards de dollars. Malgré son poids très important dans l’industrie agroalimentaire, une étude montre que la filière du cacao n’est durable ni pour les producteurs ni pour l’environnement.

Près de 50 millions de personnes dépendent de la culture du cacao pour vivre, dont près de 5 millions de petits producteurs de cacao et leurs familles. Ils vivent pour la plupart en dessous du seuil de pauvreté. Le label Fairtrade/Max Havelaar apporte des réponses concrètes sur le terrain pour contribuer à rendre plus juste et plus durable cette filière, c’est pourquoi nous vous encourageons à consommer du chocolat équitable

On estime à environ 400 000 tonnes la quantité de chocolat consommée par les français en un an. Chaque Français consomme environ 7 kg de chocolat par an, mais seulement 22 grammes sont équitables.

Des producteurs de cacao confrontés à de multiples enjeux

Produites dans les pays en développement, les 4 millions de tonnes de cacao sont essentiellement consommées au Nord. Les pays africains produisent 73% du cacao mondial mais seuls 20% y sont transformés sur place. L’Amérique latine apporte 16% de la production mondiale. L’Europe quant à elle transforme 40% de la production. À l’échelle mondiale, la transformation et la distribution de cacao et de chocolat sont contrôlées par une poignée d’entreprises multinationales, qui capte une large part de la valeur ajoutée de la filière, avec la maitrise de 80% de la transformation du cacao et de la distribution du chocolat.

Ce contexte commercial et économique mondial explique en grande partie les problématiques auxquelles les producteurs de cacao font face :

•    Les cours du marché du cacao sont extrêmement volatiles.
•    Les récoltes sont soumises à des facteurs extérieurs souvent imprévisibles.
•    Les producteurs n’ont pas ou peu de capacité d’investir pour améliorer la qualité et le rendement de leur production.
•    Isolés, les producteurs sont à la merci des négociants.
•    Les plus jeunes générations qui ne voient pas d’avenir dans le cacao s’orientent vers la production d’autres denrées plus lucratives ou migrent vers les villes.
•    Selon une étude publiée par l’Université Tulane, plus de deux millions d’enfants  travaillent dans la production de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana. La principale cause du travail des enfants est la pauvreté des familles, la faible rémunération des producteurs ne leur permettant pas d’employer du personnel.

A lire : La coopérative Kuapa Kokoo, un modèle d’innovation

Fairtrade/Max Havelaar, un label qui fait la différence sur le terrain

17 04 fortin bley producteur cacao maxhavelaar fairtrade commerce equitableGrâce au commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar, les producteurs bénéficient notamment d’un prix minimum garanti et leurs coopératives reçoivent une prime de développement qui leur permet d’investir dans des projets qui bénéficient à toute la communauté.

En Côte d’Ivoire, la coopérative de producteurs de cacao CANN (Coopérative Agricole N’Zrama N’Douci), certifiée Fairtrade/ Max Havelaar depuis 2010, témoigne des retombées positives du commerce équitable pour ses producteurs et l’ensemble de la communauté.

Grâce aux investissements réalisés avec la prime de développement, 60 % des producteurs de la coopérative ont eu accès à des formations pour améliorer leurs pratiques agricoles et des plants de cacao ont pu être replantés pour augmenter la productivité. Une partie de la prime de développement a permis de rénover deux écoles en ruines et de recruter du personnel pour prendre en charge les élèves, qui ont désormais accès à l’école mais aussi à une cantine scolaire.

De même, Fairtrade/Max Havelaar a encouragé les producteurs à mettre en place des programmes de sensibilisation pour lutter contre le travail des enfants.

A lire: Améliorer les conditions de vie de toute la communauté

Votre rôle : la Consom’action

Le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar est une réponse pour rendre plus durable et solidaire la culture du cacao, mais les ventes de cacao aux conditions du commerce équitable ne représentent que 1,7%.

Les producteurs de la coopérative CANN ont encore beaucoup de projets à réaliser : électrification du village, faciliter l’accès à l’eau potable, acheter plus de matériel pour les écoles…

Choisir du chocolat équitable à Pâques, mais aussi au quotidien c’est permettre à ces producteurs de réaliser leurs projets !

A lire: 10 façons d'agir ici pour changer les choses là-bas

En savoir plus sur :
La filière cacao issu du commerce équitable.