Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > Salon du chocolat : nos solutions pour une filière cacao durable

Salon du chocolat : nos solutions pour une filière cacao durable

A l’approche du salon du chocolat, évènement mondial incontournable, focus sur le cacao, filière essentielle qui fait vivre près de 50 millions de personnes dans le monde. Alors que l’industrie mondiale du chocolat pèse plus de 150 milliards de dollars, près de 5 millions de petits producteurs de cacao et leurs familles vivent toujours pour la grande majorité en dessous du seuil de pauvreté. Le mouvement Fairtrade / Max Havelaar apporte des réponses concrètes aux nombreux enjeux de la filière cacao.

171005 salon du chocolat le gout dun label de choc

La variation des prix comme enjeu principal

171005 salon du chocolat le gout dun label de choc twitter 1Le contexte commercial et économique mondial explique en grande partie les problématiques auxquelles les producteurs de cacao font face. Très volatile, le cours du prix du cacao est une donnée très importante qui influence directement le niveau de vie des producteurs. Actuellement, les prix du cacao sont à leur plus bas niveau depuis 2008, suite à une chute de 30% en 6 mois due à la perspective d’une récolte plus importante que prévue en Afrique de l’Ouest. À cela s’ajoutent d’autres enjeux :

  • A court terme : Les conditions climatiques, les maladies ou infestations des cultures, la dépendance à certains produits phytosanitaires, l’instabilité politique, la spéculation sur les marchés.
  • Sur le long terme : Les variations d’offre et de demande, le manque d’information des producteurs sur les variations locales des prix au profit des intermédiaires, les coûts de productions en hausse, les difficultés à investir.
  • Autres facteurs : La fuite des jeunes générations, le travail des enfants, le changement climatique, l’insécurité alimentaire.

Le constat est lourd pour le producteur de cacao qui ne peut pas tout maîtriser. Comment le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar peut-il être une solution pour rendre plus durable et juste la culture du cacao ?

A lire : Un carré de chocolat équitable pour une culture durable du cacao

Les changements avec le label Fairtrade / Max Havelaar

Un cahier des charges pour un cacao durable:

•    Un prix minimum garanti d’achat de 2 000 dollars la tonne de fèves de cacao certifiées (ou le prix du marché si celui-ci est supérieur). Pour les fèves de cacao qui sont aussi certifiées agriculture biologique, le prix minimum est de 2 300 dollars la tonne.

•    Une prime de développement fixée à 200 dollars par tonne destinée aux investissements communautaires, productifs et environnementaux. Quel que soit le niveau des prix du marché, la prime est toujours payée en plus.

•    Un préfinancement encouragé à hauteur de 60% du prix d’achat des fèves.

•    Des partenariats commerciaux justes et de longue durée.

•    Des règles environnementales: une utilisation minimale et prudente des intrants chimiques, l’interdiction des produits les plus dangereux, une gestion propre et sécurisée des déchets, une bonne gestion de l’eau, un maintien de la fertilité des sols, une interdiction de l’usage d’OGM.

  L’interdiction du travail des enfants tel que défini par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) concernant l'âge minimum et les conventions sur les pires formes de travail des enfants. Les audits permettent de détecter les cas de travail des enfants, pouvant conduire à la suspension de l’organisation de producteurs. Celle-ci a l’obligation de prendre des mesures correctives. En parallèle, le mouvement Fairtrade / Max Havelaar travaille avec des agences de protection de l'enfance nationales et/ou des organisations de défense des droits de l'enfant.

Des mesures de soutien et formation aux organisations de producteurs sont mises en place pour les aider à renforcer leurs programmes et systèmes afin de détecter et prévenir le travail des enfants.

A lire : Pourquoi le commerce équitable est-il indispensable ?

Les projets réalisés dans une coopérative africaine de cacao

En Côte d’Ivoire, la Coopérative Agricole N’Zrama de N’Douci (CANN) est née en 2005 afin d’offrir aux producteurs des prix meilleurs et des pratiques d’achat plus justes. Depuis cette date, le nombre de ses membres a été multiplié par deux, atteignant 600 producteurs.
Pour répondre aux enjeux des producteurs de cacao la coopérative a choisi d’investir la prime de développement dans divers projets :

  • Mise en place de formations sur les bonnes pratiques agricoles
  • Subvention d’engrais
  • Distribution d’outils de productions (machettes et des bottes)
  • Investissement de 60 000 nouveaux plants de cacaoyers, pour renouveler les cultures vieillissantes

171005 salon du chocolat le gout dun label de choc twitter 2La prime de développement, versée en plus du prix minimum garanti, a aussi été utilisée pour reconstruire deux écoles primaires qui étaient en ruines et qui accueillent aujourd’hui 200 élèves. Une large majorité des membres de la coopérative ont pu bénéficier du programme de CANN qui avance l’argent pour aider à payer les frais de scolarité.

La CANN a aussi mis en place des formations pour les membres de la communauté sur le travail des enfants, évalué les niveaux de risque et créé un fonds pour la protection des enfants. « Construire des écoles c’est une chose, mais si les parents ne sont pas sensibilisés aux dangers encourus par leurs enfants, les risques sont toujours présents », explique Fortin Bley.

Les producteurs de la coopérative CANN ont encore beaucoup de projets à réaliser : électrification du village, faciliter l’accès à l’eau potable, acheter plus de matériel pour les écoles…

Chocolat et cacao soulèvent passion et gourmandise. Pourtant on ignore souvent les conditions de leur production et l’impact social et environnemental des produits. Le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar est une réponse pour assurer une filière équitable, responsable et durable.

Retrouvez Max Havelaar France au Salon du Chocolat du 28 Octobre au 01er Novembre 2017 stand E17
Dégustations, animations, découvertes pour petits et grands gourmands !
Samedi, savourez les excellentes confiseries de Weiss
Lundi, plongez dans la pâte à tartiner Damiano.
Mardi, craquez pour les tablettes de chocolat Alter Eco.
Mercredi, fondez pour les glaces Ben&Jerry's.

1 an de chocolat à gagner chaque jour avec la participation d'Alex Olivier, Belvas, Ben&Jerry's, Chevaliers d’Argouges et Naturgie.

171005 salon du chocolat le gout dun label de choc twitter 3

En savoir plus :

La filière cacao du commerce équitable
Les coûts cachés de votre tablette de chocolat
Réduire les inégalités de genre : Un nouveau programme avec les productrices de cacao