Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > La fête des mères avec des roses équitables !

La fête des mères avec des roses équitables !

Quoi de mieux que des fleurs pour la fête des mères ?! Des roses équitables évidemment !
Le saviez-vous ? Environ 80% des roses vendues en Europe sont importées de pays en développement. Leur production peut cacher des dégâts pour l’environnement et des conditions de travail déplorables pour les ouvrières et ouvriers horticoles.
Aussi, pour la fleur la plus vendue au monde, le label Fairtrade/Max Havelaar a mis en place une alternative équitable. Pour cette journée, optez pour des roses qui ont le parfum d’un monde meilleur.

Où les trouver ? Les roses équitables Fairtrade/Max Havelaar sont disponibles toute l'année chez Aquarelle.com, Système U et dans un large réseau de fleuristes engagés ainsi qu'à certaines occasions chez E. Leclerc, Carrefour, Intermarché.

20180209 slider article st valentin


Environ 80% des roses sont importées

A la recherche de coûts de production plus bas et de conditions climatiques plus propices à la floriculture, ces 25 dernières années, la production de roses s’est progressivement transférée des pays du nord vers des pays comme le Kenya, l’Ethiopie, la Colombie ou l’Equateur.

Dans ces pays, la culture des fleurs est développée par de grandes et moyennes plantations, mobilisant une abondante main d'oeuvre, constituée en grande partie de travailleurs sans terre et de femmes. 

Ces ouvrières et ouvriers sont confrontés à une forte instabilité d'emploi, liée au caractère évènementiel de la demande dans les pays consommateurs. A cette précarité, s'ajoutent des conditions de travail particulièrement pénibles : journées de travail très longues, mauvaises conditions sanitaires, exposition récurrente aux produits chimiques sans mesures de protection.
Par ailleurs, la liberté syndicale, les droits d'association et de négociation collective sont peu respectés.

Côté environnement, la production de fleurs est souvent liée à la captation d'importantes ressources en eau et à l'usage d'intrants chimiques, polluant les sols et les sources d'eau.

 

Rose équitable : un impact direct pour les travailleurs

Grâce aux exigences du label Fairtrade/Max Havelaar, les ouvrières et ouvriers agricoles des plantations certifiées ont accès à de meilleures conditions de travail que dans d’autres fermes horticoles, une plus grande stabilité d’emploi et des revenus réguliers. Ils reçoivent un contrat avec des horaires clairement indiqués, et bénéficient entre autres d’assurances sociales. Par exemple, les femmes ont droit à un congé maternité de huit semaines minimum. Au quotidien, l’accent est mis sur la sécurité des travailleurs.

Les acheteurs doivent verser 10% du prix d'achat en primes de développement. Celle-ci permet de financer des projets d’intérêt général qui profitent à tous les travailleurs, voire à des villages ou à des régions entières. Des projets tels que le forage de puits en Tanzanie pour permettre l’accès à l’eau potable, l’aménagement d’écoles au Kenya ou encore, l’offre de formations continues en Équateur ont ainsi été réalisés.

Le respect de l’environnement est au cœur du cahier des charges. L’utilisation de pesticides dangereux est interdite, et afin de minimiser la consommation de pesticides, au moins une mesure biologique de lutte contre les nuisibles doit être mise en œuvre – par exemple l’introduction d’insectes prédateurs qui n’endommagent pas les roses. Le cahier des charges vise par ailleurs à garantir la préservation des ressources naturelles, notamment à travers une optimisation de la consommation d’eau : des fermes horticoles mettent en place des méthodes d’irrigation économes, de recyclage de l’eau ou encore de récupération des eaux de pluie.

A savoir : l'horticulture dans les pays du Sud a un impact sur l’environnement bien moindre que les cultures réalisées dans des serres climatisées en Europe. Selon une étude de l’université de Cranfield en 2007, les roses produites dans les fermes horticoles kenyanes dégagent environ 6 fois moins de CO2 que celles produites en Hollande, transport compris.

Offrons des fleurs équitables !

De plus en plus, les fleurs issues du commerce équitable deviennent une évidence et font partie du quotidien : + de 20 millions de roses Fairtrade/Max Havelaar ont été vendues en France en 2017. Au niveau international, plus de 6 millions d’euros de prime de développement ont été reversés par les acheteurs aux organisations de travailleurs horticoles. Des chiffres très positifs qui nous encouragent à participer davantage aux changements des conditions de vie des travailleurs qui cultivent ces fleurs.

Pour vous engager, c'est très simple : pour la fête des mères, offrez des roses équitables et soutenez ainsi des milliers d’ouvrières et d’ouvriers horticoles. Vous trouverez sur notre site une liste de fleuristes partenaires et de distributeurs engagés.

Pour en savoir plus sur la filière fleur du commerce équitable cliquez ici