Font Size

Cpanel
Articles

Développement social

Une prime pour se donner les moyens d’avancer

En plus du prix d’achat plus juste versé au producteur, le client verse à sa coopérative une prime de développement qui lui permettra de s’équiper pour mieux produire ou pour le bien de la collectivité.

La prime de développement représente généralement autour de 10% du prix de la marchandise versé à la coopérative. Cet argent est géré collectivement par les producteurs dans une perspective d’avenir. Il permet des investissements au bénéfice de tous.

Améliorer la production et la vie

Il peut être utilisé pour rendre plus performants les moyens de production : construction d’un hangar de stockage au Mali pour préserver les récoltes, achat d’une machine à peler les grains de café en Bolivie pour vendre la récolte plus cher…

La prime peut aussi permettre d’améliorer la vie dans le village concerné : parfois, le plus urgent est de construire une adduction d’eau, une école, un pont… Elle peut aussi servir à mettre en place des outils économiques et sociaux : caisse de crédit, formation des membres de la coopérative.

Une utilisation en toute autonomie

Quoi qu’il en soit, les standards n’imposent pas d’utilisation spécifique de la prime. Ils exigent seulement une prise de décision collective et transparente quant à son usage. Le but est de ne pas imposer un modèle externe inadapté aux réalités locales : la prime est l’un des instruments qui doit permettre aux producteurs d’être acteurs de leur propre développement.