Font Size

Cpanel

Huiles et beurres

CES PRODUITS SONT RECONNUS POUR LEURS PROPRIÉTÉS HYDRATANTES ET RÉGÉNÉRATRICES.

La filière huiles et beurres recouvre des réalités diverses parmi lesquelles des huiles alimentaires (huile d’arachide, huile de sésame, huile d’olive, huile de coco…) et des huiles et beurres cosmétiques (huile d’argan, huile de karité…), ces dernières étant actuellement les plus développées.

Produits traditionnels issus de la transformation par les femmes, l’huile d’argan et le beurre de karité sont utilisés à la fois comme matière grasse alimentaire et comme produit de beauté. Reconnus pour leurs propriétés hydratantes et régénératrices, ces produits sont aujourd’hui de plus en plus utilisés partout à travers le monde. Le marché est donc en pleine croissance, ce qui occasionne une pression sur l’offre, une augmentation des prix et une différenciation qualitative significative liée au processus de transformation.

Contexte et enjeux des filières : zoom sur l’huile d’argan et le beurre de karité

Issue des fruits de l’arganier, arbre endémique du Sud-Ouest du Maroc, l’huile d’argan est extraite des amendons par les femmes berbères, grâce à un travail manuel long et qui demande beaucoup de dextérité. Pour faire face au succès de l’huile et à la hausse de la demande, les femmes se sont regroupées dans le cadre de coopératives de production qui offrent aux femmes défavorisées l’opportunité d’exercer une activité rémunérée. Toutefois, ces coopératives rencontrent souvent des problèmes de gestion, de commercialisation, auxquels s’ajoutent des problématiques de qualité, notamment dans le cadre de l’exportation.

Issu des fruits de l’arbre à karité, arbre endémique de l’Afrique subsaharienne, le beurre de karité est extrait des noix de karité par les femmes de cette région. Ramassées ou cueillies, séchées, concassées, épluchées, torréfiées, écrasées, les noix donnent, après un processus long et pénible, un beurre de qualité (couleur, odeur) très inégale, qui ne répond pas toujours aux exigences des pays importateurs mais qui permet de valoriser le travail des femmes. L’essor de la demande a engendré une forme différente de commerce, celui des noix brutes, ce qui remet en cause la transformation artisanale, réduit les revenus additionnels pour les femmes et les place dans une situation de dépendance vis-à-vis d’un système économique défavorable.

Réponses du système Fairtrade

Le système Fairtrade repose sur des standards qui apportent une réponse aux enjeux économiques et sociaux de ces femmes productrices. Le prix minimum garanti est fixé sur l’huile et le beurre, ce qui permet aux femmes de valoriser leur savoir-faire et de recevoir des prix qui couvrent leurs coûts de production et constituent pour elles un revenu stable. Membres de coopératives, les femmes bénéficient en outre de conseils et de formation pour améliorer la qualité de leurs produits et plus généralement de programmes d’alphabétisation.

Les principes de démocratie, de transparence et l’empowerment des femmes leur permettent de gérer la prime de développement, de prendre les décisions quant à son utilisation et de l’investir dans des infrastructures collectives ou dans des équipements pour rendre le travail de barattage moins pénible ou pour filtrer et stabiliser l’huile et le beurre.

Le système Fairtrade apporte également des éléments de réponse aux problématiques environnementales, pour garantir une production durable. Les exigences à respecter concernent en effet le maintien des écosystèmes naturels, crucial dans le cas de la zone de culture de l’arganier et la préservation de la biodiversité.

Les filières dans le système

Développée sur la base de la filière karité, la filière des huiles et beurre est une filière relativement récente, puisque la première organisation de producteurs, l’UGPPK, Union burkinabé de productrices de beurre de karité, a été certifiée en 2006. La filière présente un fort potentiel de développement, d’une part du fait de la multiplication des organisations de producteurs certifiées et d’autre part, du fait de l’évolution simultanée de la règle des produits composés, qui représentait une contrainte pour les fabricants de produits cosmétiques.

Tour du monde des huiles et beurres équitables

Aujourd’hui, près de 30 organisations localisées en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Ghana), Maroc, Palestine et Nicaragua, produisent des huiles et beurres Fairtrade.

banane3